L’Egotrip

L'Egotrip :


Distribution : CADICHE Franz, HORTA DA SOUSA Adilson, KALEKA, François, KONG A SIOU Laurent, VO Trung Ngon Lowriz


Chorégraphie, Musique : VO Trung Ngon Lowriz
Soutiens : Conseil Général du Puy-de- Dôme, Ville de Clermont-Ferrand, Centre Danse Mouvement Image, Vendetta Mathéa La Manufacture,
Coproduction : IADU.

Note d’intention :

L’Egotrip

Création pour 5 danseurs (Durée 45 minutes)


«C’est dans l’underground (souterrain) que cette culture est née,en perpétuelle mouvement, elle n’a cessé d’évoluer. Nous puisons notre inspiration tout autour de nous, et notre passion peut être pratiquée n’importe où. Tel un cycle, nous reproduisons ce parcours assidûment, dans la précipitation, nos corps se jettent,chutent inlassablement. Alors nous filtrons chaque mouvement afin qu’il soit clair, nous entraînant à la recherche de cet équilibre pour nous parfaire. Différents dans la forme, nos techniques sont reconnaissables, dans le fond, nos énergies complémentaires sont indissociables. Cela coule de source, conscients de cette harmonie à respecter, danser est un besoin aussi vital que manger, boire ou respirer. »

Constamment en quête de fluidité, nous passons par plusieurs phases, plusieurs états avant de la maîtriser. Ces mouvements que nous reproduisons inlassablement, transitent par notre réflexion et la conscience du corps afin d’y parvenir. Sur un rythme, une mélodie, un son, nous devenons danseur.
Nous développons notre identité dans ce cheminement, et nous la partageons sous forme d’échange, de confrontation afin de poursuivre notre évolution. Valoriser et faire exister ce moment aux yeux des autres, avoir « ce quart d’heure de gloire », est une reconnaissance qui à son importance en ce centre que nous formons et qui nous forme... Mais quand tous les moyens sont bons pour se retrouver au milieu, devenir le centre d’intérêt en se surpassant, n’est satisfaisant que lorsque nous dépassons l’autre.
Aborder la domination sur son milieu, le contrôle, la chute et la rupture ; dans l’idée, développer un cheminement vers une éventuelle issue.

Concernant la forme, il me semble intéressant de mettre en espace des danseurs qui pratiquent le B’boying (Breakdance), ses différentes énergies et sa technique emmènent tous ces mouvements à tourner principalement autour d’un axe. Et selon le sens de rotation, créer des harmonies ou des oppositions, de la connexion au point de rupture. Dans le fond, traiter un thème d’actualité qui nous concerne tous, les impacts de l’homme sur son entourage, sur son environnement, sur son monde.

Il n’est plus question de bien ou de mal, mais d’équilibre et de déséquilibre. Les philosophies de l’esprit ne sont pas étudiées d’une manière intellectuelle, mais sont intégrées à un mode de vie et mises en pratique dans la vie quotidienne.

Powered by themekiller.com watchanimeonline.co